Je m’entraine 15 fois par semaine…pour mieux mourir ! 

Je discutais avec un futur client qui vient m’interroger sur sa méthode de s’entrainer et son processus de perte de poids qu’il a entamé il y’a quelques mois.

Très rapidement je me rends compte, comme beaucoup, qu’il est sur-motivé, ce qui en soit est top mais j’ai toujours peur du retour de flamme “C’était trop, j’ai tout lâché, tu comprends le travail, faire à manger…” Ok mais en fait comme tout le monde hein ?! C’est ce que j’appelle le retour de flamme – trop d’excitation, vouloir trop bien faire etc. Il me dit qu’il s’entraine 6 fois par semaine voire 7 quand il peut…

Ma reaction a été la suivante : “En fait tu veux mourir ? Tu ne veux pas atteindre ton objectif ! tu veux pouvoir dire j’ai essayé mais c’était pas pour moi, tu te sabotes, bien joué!”

L’objectif est de l’interpeller pour recentrer son objectif. Finalement on arrive à la conclusion que l’objectif premier est de se sentir bien dans son corps puisque très souvent et dans son cas, ce qui l’a poussé à entamer ce processus c’est qu’il ne supportait plus son corps. Donc je lui fais comprendre qu’il doit faire du sport et reprendre une alimentation adaptée pour répondre à un objectif de bien être et que la perte de poids est un moyen d’atteindre son objectif.

Quel est le problème de ces personnes qui font trop de sport ? qu’est ce que cela engendre finalement ? Quels sont les risques ? 

J’entends deja ceux qui s’entrainent 5 fois par semaine me dire que je dis des conneries et que plus on fait de sport plus on a de chance d’atteindre son objectif. 

Ok j’entends, voila ce que j’en dis. Le corps humain qu’il soit préparé au sport intense ou non peut répondre à une charge de travail bien définie. Chacun a ses limites et chacun est capable ou non de surpasser ses limites.

Dans la mesure où on entame un processus de perte de poids dont le but de créer une carence énergétique pour que le corps aille puiser dans ses reserves, l’idée est de pouvoir observer des périodes de repos pour que le corps puisse assimiler le travail effectué et être en mesure de répondre à la charge de travail a venir. A travers 6 ou 7 seances par semaine, le corps se retrouvera rapidement dans un état de fatigue proche de la rupture, qui dit rupture dit abandon et ce n’est pas le but recherché.

Maintenant quelle est la bonne fréquence ?

Je dis souvent que la bonne fréquence est située entre 2 et 4 seances par semaine mais que cette démarche ne doit pas être une corvée. Il vaut mieux commencer doucement puis augmenter progressivement la charge de travail, c’est bateau mais combien adopte cette démarche ? Tellement peu, on observe souvent à l’inverse à savoir 5 seances puis 3 puis 1 puis abandon. On cherche la progression continue donc on y va progressivement.

Si vous ne savez pas comment vous y prendre, je mets en place pour vous une programmation claire de vos seances et de votre alimentation pour vous amener vers votre objectif finale : Je veux y arriver !

 

N’hésitez pas à partager cet article, ça peut aider autour de vous.

N’oubliez pas, on a qu’un corps autant le preserver le plus longtemps possible ! 

 

[trx_button type=”square” curve=”yes” style=”global” size=”medium” fullsize=”no” color=”#4887bf” link=”https://ati-coachsportif.fr/les-programmes/” target=”https://ati-coachsportif.fr/les-programmes/” popup=”no”]Je veux perdre entre 5 et 10 kilos ! [/trx_button]


Leave a Reply

Your email address will not be published.